Pendant que tous étaient en vacances, un tout petit nouveau s'est subrepticement glissé dans nos rangs. Cela a commencé par la balade du 21 juin, jour de l'été et de la fête de la musique: à la recherche de la chapelle Saint Jouin, à la lisière du bois d'Arcy, au-dessus du Val Joyeux. Le guide retrouva aisément l'emplacement de la relique: des fondations solidement ancrées, mais une ruine quant au reste. Les photographies dont le groupe disposait, témoignaient de murs certes rasés, mais d'une hauteur qui les rendait encore visibles. Or ce jour-là, tristesse: recouvertes d'herbes et désserties par les racines d'arbustes, les pierres d'angle n'étaient guère que les derniers repères de ce site.

etude_chapelle7

La chapelle en 1885

Notre promeneur savait que ce point culminant d'où l'on peut dominer la vallée de Gally avait une ancienneté millénaire... remontant jusque Clovis. Il savait que là s'était vécue la retraite sans cesse renouvelée d'Ermites: le premier s'étant choisi Saint Jouin comme patron. Il savait que des fêtes villageoises s'y étaient tenues chaque lundi de Pentecôte.. jusque 1914. Il savait que des gens du peuple étaient venus en ce lieu pour prier, pour pleurer, pour chanter, pour se retrouver... pour s'isoler quelques instants loin de leur misère, quoi! Il savait également que des enfants avaient été inhumés ici, aux jours de famine et de peste de l'an 1633. Et voilà que ce haut lieu de Villepreux était abandonné, que la pelleteuse mécanique avait eu raison de sa carcasse quand le fossé de ceinture du bois avait été creusé, que des habitants, inconscients de leur valeur, avaient éparpillé ses pierres dans leurs jardins 

etude_chapelle_st_jouin_2                           

Ce qui en reste aujourd'hui

Ce promeneur prit l'engagement d'obtenir le respect de ce lieu, le respect des tombes d'enfants qui y demeuraient toujours.... redescendit du tertre, fier de son engagement.... commença quelques recherches sur Internet.... tenta d'interroger des archives (pas facile en été).... rencontra quelques personnes passionnées comme lui par le sujet.... et fut favorablement étonné de la foison de renseignements que les Villepreusiens détiennent chez eux.

Il en a conclu, et nous invite à le rejoindre, que l'histoire de cette chapelle - dont tout le monde a entendu parler, mais dont personne ne sait rien - était intimement liée à celle de notre ville. Il demanda à me  rencontrer  pour ne pas marcher sur les plate-bandes de la Société d'Histoire dont il avait entendu parler. Et voila, il est désormais en marche avec nous. Ce blog, qu'il nous dédie, nous  propose son itinéraire:

etude_trac__parcours_1750__2rogn__

La montée vers Saint Jouin

Pour aller jusque Saint Jouin, commençons ce pélerinage par la Porte Saint Vincent (nord de Grand'Maison), puis progressons rue après rue,  balayons la ville, les "écarts", les fermes, les Portes, et parvenons  finalement au but.

             Société d'Histoire de Villepreux