Dans le rapport rédigé par les Mormons en 2006 (ils souhaitaient acquérir le Domaine), il est écrit : "en 1944, lors des derniers combats de la Libération, le pavillon réputé être celui où avait vécu saint Vincent de Paul, et qui auparavant terminait une galerie de l'ancien château, dans le parc du château de Villepreux, est incendié. (Ils citent Simone Loth). Or...

En 1613, Emmanuel de Gondi recevait en son Domaine de Villepreux comme aumônier et précepteur de ses enfants, Vincent Depaul, alors Curé de la paroisse Saint Sauveur et Saint Médard de Clichy. C'est pendant son séjour chez les Gondi que Vincent prit complètement conscience de la misère matérielle et spirituelle qui l'entourait. De retour chez les Gondi en 1618, se trouvant trop bien logé au château, il accepta l'hospitalité du Curé de Chavenay, propriétaire de cette maison.

     rue_curie_ancienne_maison_svp     rue_curie_ancienne_maison_svp_encorbellements     maison_saint_vincent    

Il fonde une première "Charité" en 1617 à Chatillon sur Chalaronne (Dombes), puis une seconde en 1618 à Villepreux. Cependant, Noisy le Roi serait peut être en mesure de nous disputer cette seconde place; et Villepreux serait alors la troisième. Vu l'implantation des Gondi, à Noisy comme dans pratiquement toute l'ile de France, la chose n'est pas impossible...

Les diverses "Charités" (charité des vêtements, charité du pain, charité des soins, charité des morts...) sont fondues en une "Charité des Pauvres", ancêtre du Bureau de Bienfaisance.

Cette maison est à l'origine un ensemble de trois maisons à colombages et encorbellements (l'étage dépassait sur la rue), dont deux devront être abattues pour vétusté. En 1962, le Maire de Villepreux Jacques Gillet prit un arrêté de péril. En 1974, le Maire de Villepreux Roland Pradiéri la fait inscrire à l'Inventaire complémentaire des Monuments Historiques. En 1977, ses propriétaires acceptent de la vendre à la commune. La restauration est entreprise avec l'aide des Compagnons. Elle dure plusieurs mois. El 19 février 1983, l'actuelle maison Saint Vincent est inaugurée. Une maison située au-dessus dans la rue comporte, incrustées  dans son fronton, les statuettes des saints Côme et Damien, soignants dévoués aux pauvres : selon H Duquenne, il pourrait s'agir du domicile du chirurgien.

     come_et_damien      svp___Marguerite_Naseau     svp___louise_photo_soeur

     Vincent Depaul a demeuré ici. Marguerite Nezot (ou Naseau) y a certainement séjourné. Mais il serait hasardeux d'imaginer que Louise de Marillac soit venue à Villepreux dans d'autre circonstance que ses tournées d'encouragement aux Filles de la Charité.