Avec l'arrivée de Thomas de Francini, on ne sait plus distinguer la Ferme de Grand'Maison de la Résidence de son futur propriétaire.

Henri II avait épousé Catherine de Médicis,  puis Henri IV Marie de Médicis (en secondes noces). Ces contacts avec l'Italie eurent des suites. Les Gondi, florentins d'origine, étaient seigneurs de Villepreux depuis 1573. C'est certainement à ce hasard que Thomas de Francini , florentin et ami des Gondi dut d'avoir été remarqué par Henri IV. Le Roi le fit venir à Saint Germain pour y décorer les terrasses et jardins du château neuf qui venait d'être achevé (ce château est aujourd'hui disparu). On est en 1597: il n'a que vingt six ans.. Cet ingénieur fontainier usa de son art pour animer, à l'aide d'un réseau souterrain de conduites invisibles, bassins, jeux d'eau et personnages articulés, nouveautés pour l'époque. Il gagna la confiance de la cour, et se vit confier un travail édentique à Fontainebleau (Fontaine Belleau) . Puis ce sera l'acqueduc d'Arcueil (acqueduc "Médicis")

Pour accéder à une étude approfondie de cet ouvrage d'art :

http://ruedeslumieres.morkitu.org/apprendre/medicis/reservoir/index_reservoir.html    

fontaine_de_Francini2la_fontaine_de_Francinifrancini_Fontainebleaualessandro_francini

En 1607, il a la chance de pouvoir acquérir un domaine campagnard à Villepreux, proche de Saint Germain son lieu de travail, et près des Gondi ses amis et protecteurs. Ce sera l'occasion de constater qu'il est difficile de remembrer, même quand on en a les moyens financiers. Il acquiert les terres aus descendants de Jehan Letellier, lequel vivait en 1500: En un siècle, la propriété s'était émiettée entre les Chevallier, les Léau et les Bertin.Il fallut autant d'actes que de descendants! Un acte du 1er juillet 1607, co-signé par les époux Mathurine Chevallier et Barthélémy Huault, témoigne de la co-existence des deux noms : "... sis au terroir de Villepreux,Lieudit clos poullain et aultrement les grands maisons". Fut alors construit l'Hotel de Francini, avec bassins, jets d'eau et canaux...

Pour s'agrandir en achetant le Clos Poullain, Francini eut autant de difficujltés. Joseph Chanvin (déjà vu...) avait eu quatre filles, dont deux étaient décédées, etc... autant d'actes, lesquels s'échelonnent entre 1637 et 1644! On y lit que "Thomas de Franciny demeurait à Paris, rue grenier Sainct Lazare, paroisse Sainct Nicoilas des champs".

_tude_grand_maisonsetude_grrandmaison_2

Francini notera lui-même sur le dossier enfin clos de ses achats: "Copia del partagio del chlo pulin" Un notaire écrivait: "Thomas de Francine, ecuier, sieur de Grandmaisons et de Clopolin". Il meurt le 15 avril 1651, à 80 ans.